Nos produits

     

Les Caves Jacques Baumann, une tradition familiale

C'est en août 1912, à Mulhouse, que Jacques Baumann fonda les Caves.  Elles portent d'ailleurs toujours son nom.  Après un apprentissage dans un commerce de vins, il rachète une propriété appartenant à la coopérative de boulangers.  Sa superficie et ses grandes caves profondes et fraîches permettent le lancement du négoce.  L'activité concernait essentiellement les vins en vrac, les champagnes et les cognacs.


Mais pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec l'occupation allemande, l'entreprise subit la plus sombre période de son histoire : réquisition des camions, des -vins et des alcools, rationnement des approvisionnements, incorporation de force du personnel dans les troupes allemandes. A. la libération, il faudra beaucoup de courage et d'énergie à Jeannine (16 ans) et à son père Jacques pour redresser la situation.  Elle reprend la direction des Caves en 1955 au décès de son père.


Les années 60 sont marquées par la généralisation des bouteilles. Jeannine, épouse Conrad, élargit sa clientèle aux restaurants et collectivités.


En   1973, Jacques, son fils, entre dans l'entreprise.  Il apporte un nouvel essor aux Caves en constituant une gamme de spiritueux et en développant les références de vins fins.


Avec la création en 1975 d’un magasin de vente au détail, les particuliers ont désormais un meilleurs accès aux produits. En 1979, Jacques épouse Germaine Heilmann, représentante aux Caves Baumann. Ils créent en  1998 un second magasin dans le centre ville, rue des Fleurs. Puis, en 2OO2, ils créent un espace de vente dans les halles du Marché Couvert afin de se rapprocher de la clientèle.  Germaine y propose ainsi chaque samedi une dégustation.


Ce sont dans ces magasins que Joëlle et Julie, leurs filles, ont fait leurs premières armes. En 2OO3, les Caves Baumann débarquent à Strasbourg, ville culturelle, étudiante et dynamique.


Sous l'impulsion de Julie, la gamme se développe : whiskies, rhums, vodkas . . .  et près de 150 sortes de sirops.  De quoi s'amuser en dégustation et en cocktails.  La cave n'est plus un « lieu sacré », mais un lieu d'échanges, de découvertes, un endroit jeune et vivant.


Newsletter

     
Site réalisé par